Journal d'un futur chien guide

Mes débuts de chien guide avec Khadija....

La remise 

Ca y est c´est la remise! Pendant 2 semaines Khadija et moi allons travailler sous l´oeil vigilant de Stéphane.
Khadija va devoir assimiler tout ce que j´ai appris pendant mon éducation. Elle apprendra les mots que je comprends, les différentes façons de moduler sa voix selon ce qu´elle a à me dire, elle fera le tour de toutes mes connaissances mais aussi de mes limites.

Pour moi, cette période n´est pas toujours drôle, on refait tout ce que je sais déjà faire, il va falloir que je prouve que j´ai bien tout assimilé à savoir, repérer et marquer les lignes, les descentes et les escaliers, les sièges, le métro, le bus, mais également les obstacles en hauteur, les grilles au sol, le vide, le contournement de véhicules garées sur les trottoirs ou l´évitement d´objets encombrants, les différentes vitesses de marche en fonction des situations, sans oublier le travail de nuit!

Au bout d´une semaine et demie passée dans les environs de l´école, Khadija et moi avons de la même façon appréhendé ses trajets quotidiens, de son domicile vers son travail, la crèche, les commerces du coin...

 Ces 2 semaines sont éprouvantes, tant pour moi que pour ma maîtresse, les journées sont bien chargées, mais la remise du harnais en fin de stage officialisant ainsi mon statut de chien-guide est une victoire et la récompense de vrais efforts!

Mes parrains

[/pb_text][/pb_column][/pb_row]

Patricia, Khadija et Belem

Voilà un peu plus d´un mois que nous travaillons Khadija et moi, et aujourd´hui est un jour particulier. Avec la chargée de communication à l'école, nous rendons visite à une école dans le XVIIe arrondissement de Paris qui a largement contribué à mon parrainage. Dès mon entrée dans l´école, je remarque les mines réjouies et impressionnées des institutrices et des petits élèves qui nous reçoivent. La toute première fois que je suis venu ici, j´avais cinq mois, et j´étais encore en famille d´accueil chez Patricia.

Nous leur avions expliqué ce que je deviendrai quand je serai grand, et voilà qu´ils me voyaient devenu adulte, avec une maîtresse aveugle. Nous avons passé un très bon moment, les enfants ont posé beaucoup de questions et j´ai eu aussi des caresses et des câlins de la part de tous, un pur moment de bonheur partagé!

Aujourd´hui, c´est la porte ouverte de l´Ecole. J´ai un peu de mal à me concentrer, y´a des copains chiens partout! Je me rends sur le stand que Khadija avait en charge ce jour-là et j´étais tranquillement allongé sous la table à surveiller tout ce qui se faisait autour de moi, quand tout à coup, une voix familière interpelle ma maîtresse et demande si elle est bien la maîtresse de Belem. Cette voix, je la reconnaîtrais entre mille! Je sors de sous la table et là, c´est la fête, un vrai moment de joie, c´est Patricia, oui c´est bien elle! Pendant un long moment elle me papouille, elle me caresse, et moi, je lui témoigne toute l´affection possible, nos retrouvailles sont magnifiques, émouvantes. Pour me remettre de mes émotions, on décide d´aller au bois, histoire de me dégourdir les pattes et de me dépenser un peu. Pour la première fois, ma famille d´accueil et ma maîtresse étaient réunies pour moi, quelle fête!

Par la suite, j´ai revu Patricia le 28 septembre à l´occasion de la journée porte ouverte commune aux écoles de chiens guides affiliées à la Fédération des Associations de Chiens Guides et dès lors, une fois par mois, on se retrouve pour de belles balades en forêt de Chaville.

Aujourd'hui, Khadija et moi sommes allés nous promener à Chaville, mais là, c'était différent des autres fois.
 Tout d'abord, dès mon arrivée, je suis retourné dans l'appartement où j'étais quand j'étais un petit chiot. J'ai tout de suite reconnu les lieux, j'ai visité chaque recoin et j'ai même pu jouer avec une balle que Patricia avait gardée. J'étais heureux, mon petit monde était réuni autour de moi, Patricia, son mari, de la famille de Bretagne chez qui j'allais aussi avant d'entrer en éducation, et Khadija bien sûr! Tout le monde était avide de mots gentils et de caresses pour moi, ça a été un jour mémorable.

Dans la forêt, j'ai revu ma copine Beauty. Nos retrouvailles étaient d'abord timides mais au bout de quelques minutes, nous avons vite repris du poil de la bête et recommencé nos jeux là où nous les avions laissé il y a un an.
Ce soir-là, je n'ai pas bougé de mon tapis, fatigué mais sacrément heureux!

Promenade en forêt avec mes 2 maîtresses

Un an déjà que je suis chien-guide, que ça passe vite! Ca y est, Khadija et moi avons maintenant bien pris nos marques. Tout au long de cette année, nous avons appris à vivre ensemble et maintenant nous formons une belle équipe. Je sais que quand je suis seule avec elle nous pouvons avoir une démarche rapide, dès lors que les enfants sont là, je marche un peu plus lentement et regarde souvent derrière pour être sûr que tout le monde est bien là. Je fais bel et bien partie de la famille et ça c'est chouette!

 Tous les mois, je revois Patricia et au moins tous les 15 jours, je retrouve le cadre de l'école où je vais pour des moments de détente et de plaisir avec d'autres chiens-guides.

Des nouvelles de Belem

La rentrée scolaire

 Bonjour à tous.  Eh oui, ça faisait un moment que je n'avais pas donné de nouvelles; c'est de la faute de ma maîtresse bien sûr. Aujourd'hui c'est la rentrée scolaire. Après 2 mois de repos bien mérité, nous voilà donc repartis vers l'école. Nous, c'est ma maîtresse Khadija, ses deux enfants et moi bien sûr! Il y a fort à parier que cette année encore, je vais avoir droit à des milliers de caresses de la part des petits écoliers et j'adore ça. C'est ça aussi la vie de chien-guide. Mais c'est d'abord le boulot, il va falloir repérer les nouvelles classes, les bancs sur lesquels devront s'asseoir les enfants pour mettre leurs chaussons pendant que je resterai sagement couché dessous. Mais ça sera l'affaire d'une journée ou deux pas plus, ensuite ça sera comme ça toute l'année!

Le samedi c'est jour de détente!

La détente, c'est un service proposé par l'Ecole de chiens-guides de Paris qui nous permet de nous dégourdir les pattes dans le bois de Vincennes pendants que nos maîtres refont le monde au bras des bénévoles voyants qui les guident. Nous les toutous, on s'éclate: on court, on se baigne, on débusque les balles perdues et on se cherche les uns les autres gentiment. Pour faire râler nos maîtres, on adore s'ébrouer tout près d'eux quand on sort de l'eau...

Une expérience désagréable.

Aujourd'hui, il nous est arrivé une chose pas drôle du tout et toujours difficile à supporter. Je devais guider ma maîtresse sur un trajet connu mais nous devions auparavant prendre un véhicule sanitaire pour nous y rendre.

Belem avec son gilet de détente

Quelle n'a pas été la désagréable surprise d'apprendre que parce que je suis un chien, je n'ai pas le droit de monter dans ce genre de véhicule. On n'a pas pris en compte que j'étais guide!! Comme la voiture est venue nous chercher à domicile, Khadija a ouvert la maison, m'a demandé la mort dans l'âme d'aller à ma place et est repartie seule au bras du conducteur. Dès son retour à la maison elle a contacté l'Association nationale des maîtres de chiens-guides d'aveugles (ANMCGA) pour leur faire part de ce problème et avoir leurs conseils. En attendant que l'ANMCGA recherche les textes appropriés, elle a quand même rédigé un courrier à l'attention de la société d'ambulance pour rappeler la loi relative à l'accès des chiens guides et leur a demandé le texte sur lequel la société s'est appuyée pour me refuser l'accès. On attend toujours la réponse et si elle n'arrive pas ou qu'elle n'est pas satisfaisante, Khadija refera ce qu'elle a fait une fois contre un restaurant indien qui n'a pas voulu de moi pour les mêmes raisons, elle portera plainte. Alors si vos maîtres rencontrent le même genre de problème, il faut absolument qu'ils contactent l'ANMCGA au 01 43 03 12 12 pour que l'association les oriente au mieux et les soutienne dans leurs démarches.

Les enfants

Aujourd'hui, c'est le premier cours de judo des enfants. Cette année, ils font cela en plus de la musique et de la natation qu'ils pratiquaient déjà. Et moi, bah je vais partout avec eux. A la piscine, je reste sagement dans le vestiaire affecté aux personnes handicapées pendant que Khadija est dans les bassins avec ses enfants. Au judo, je reste sous le banc et j'attends là le retour des petits. Ma maîtresse pendant ce temps bouquine et les autres parents ont toujours en passant une gentillesse ou une caresse pour moi. Mais le mieux, c'est la musique. Pendant que les enfants travaillent, je cours dans un parc situé juste en face. Une heure rien que pour moi, tranquille avec ma maîtresse qui joue à la balle ou à la corde avec moi ou qui papote pendant que je grignote des bâtons pas trop loin. Khadija dit toujours qu'elle en fait plus depuis qu'elle a un chien-guide, que ça la pousse à sortir notamment pour emmener ses enfants ici ou là. Depuis 2 ans elle participe à la campagne d'information sur le chien-guide de la fédération.
la campagne 2011 est à voir sur ce lien: www.gagnezenautonomie.fr

Accompagner maîtresse.

Aujourd'hui, je vais au Service d'aide à la parentalité des personnes handicapées à Paris. Je prends donc le train puis le métro. Bien sûr Khadija m'a dans nos premiers trajets donné les ordres directionnels. Au fur et à mesure je les ai retenus et souvent même je la précède. Sauf que, quand on passe le ticket, j'ai bien retenu qu'en allant tout de suite à gauche, on prend cette ligne pour aller à la détente donc je me place toujours... au cas où... et quand ce n'est pas le cas, je me résigne et j'avance. Le chemin pour aller à la détente, c'est bien sûr un trajet qui me plaît beaucoup, mais heureusement il y a d'autres endroits chaleureux. Le SAPPH en est un. Ici, je ne croise pas toujours de chiens-guides mais ma maîtresse y retrouve toujours des copains et copines, ça c'est sûr! Et pendant qu'elle échange avec d'autres parents, soit je reste sagement couché à ses pieds, soit je vais dans le bureau des secrétaires où on me câline toujours, ou bien encore je passe le temps avec mon copain Gilles, un monsieur très gentil qui dit toujours de moi que je suis une crème.
Y'a pas mieux que guide comme boulot de chien, c'est moi qui vous le dit!

Recherchons familles d'élevage proches de Buc (78)

Se renseigner pour devenir famille d'élevage

Novembre 2017
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30

Prochains événements

samedi 18 novembre 2017
Réunion pour les futures familles d'accueil
vendredi 8 décembre 2017
Concert
samedi 9 décembre 2017
Réunion pour les futures familles d'accueil
samedi 16 décembre 2017
Concert-Gala