Journal d'un futur chien guide

La rencontre

Premier contact

[/pb_text][/pb_column][/pb_row]

Le 12 décembre:  j'entends que Laurence, éducatrice, s'approche de mon box en compagnie d'une jeune femme et je distingue parfaitement ce qu'elles se disent. La dame dit qu'elle veut un petit chien, un chien de poche, qui marche assez vite et qui n'a pas peur des enfants... on dirait qu'elle parle de moi et c'est de l'avis de Laurence d'ailleurs qui lui répond "j'ai ce qu'il vous faut je pense!". Laurence me sort et fait les présentations. Comme je suis un peu timide je ne vais pas franchement vers la nouvelle venue. Pourtant elle a l'air sympa, elle me papouille, me gratouille avec une petite brosse dans le cou comme j'aime, elle me parle gentiment... mais qu'est-ce qu'elle me veut au fait cette gentille personne? Elle me met le harnais, et hop nous voilà partis dans les rues de Saint-Mandé. Je me retourne toutes les 2 secondes, bah oui, c'est la première fois que je me promène au harnais avec une autre personne que Stéphane ou un de ses collègues... C'est à moi de la guider et je dois faire de mon mieux même si je n'ai pas encore mon diplôme. Je lui montre tout ce que je sais faire, je marque tous les passages piétons, tous les obstacles, m'assieds avant de descendre dans le caniveau pour faire mes besoins, oui je faillotte!!! Je me retourne encore et encore et c'est toujours elle au bout du harnais! Ça sera elle ma nouvelle maîtresse, je ne sais pas, elle ne le sait pas elle-même je crois qu'elle doit rencontrer d'autres copains. Elle semble pourtant très contente de moi, de ma démarche, de ma physionomie, j'crois bien que je lui plais quand même. Elle me ramène à mon box, me dit que j'ai bien travaillé, et je l'entends dire à Laurence que pour l'instant c'est moi qu'elle préfère mais qu'elle aimerait bien voir un flat. Oups! Elle qui voulait un petit chien, moi je sais qu'elle ne prendra pas de flat, ils sont tous plus gros que moi, c'est presque gagné!

Khadija et Belem

Vendredi 21 décembre : Tiens, j'entends une voix que j'ai déjà entendu quelque part non loin de mon box... C'est Khadija, la dame aveugle de l'autre jour, chouette elle vient me revoir, son choix se précise on dirait! Elle est contente de me voir et moi aussi et je le lui montre un peu moins timidement que la dernière fois. On va se promener à nouveau. Je l'entends demander s'il lui serait possible de m'emmener en détente le mercredi suivant avec d'autres copains, mais Laurence lui dit qu'il est trop tôt, qu'on ne se connaît pas encore assez bien elle et moi, dommage!! Cette fois quand elle me ramène à mon box elle est sûre, c'est moi qu'elle veut, chouette! Je sais qu'il faut encore que je travaille pour avoir mon diplôme et je vais faire de mon mieux. Ma future maîtresse me caresse pour me dire au revoir et on prend rendez-vous pour le 31, chez elle.

Suspense...

Lundi 31 décembre : Je pars de l'école avec Laurence direction le 15e arrondissement de Paris. Nouveau quartier, nouvelles odeurs, c'est plutôt calme ici. On arrive à l'appartement de Khadija et là surprise! Elle me dit bonjour et me présente à la famille. Son conjoint qui me fait une petite papouille et ses enfants. Le plus grand est debout à côté de moi et Khadija lui montre comment il doit me caresser sans me faire mal. Le plus petit ne se tient pas debout tout seul, il va à 4 pattes comme moi et pourtant il ne me ressemble pas. Khadija le prend dans ses bras et pose sa petite main sur moi. Ils ont l'air gentils mais je reste un peu méfiant encore. Je fais le tour de l'appartement, il y a des peluches partout ici! De loin j'aperçois une pièce pleine de jouets. J'ai envie d'y aller mais Khadija me demande de revenir, interdit d'aller dans les chambres côté moquette...tant pis, je réessaierai une autre fois. Laurence propose à ma future maîtresse d'aller faire un tour dans le quartier. Les enfants me font une dernière caresse et hop c'est parti! On va de la maison de Khadija au tramway et je lui montre à nouveau toutes les choses que je sais faire. A l'arrêt du tramway, je lui indique même un siège. Elle me félicite et semble décidément très satisfaite de mon travail. De retour chez Khadija, on se sépare et je rentre à l'école avec Laurence. Cette fois c'est sûr, c'est elle qui sera ma maîtresse!

Mercredi 16 janvier :  Stéphane vient me sortir de mon box et arrivé dans le hall d'entrée de l'école, je vois Khadija qui m'attend. Je cours vers elle mais j'hésite. Mon éducateur est là, ma future maîtresse aussi, je ne sais plus trop comment je dois me comporter. On refait le trajet que j'avais déjà fait avec Laurence et Khadija dans Saint-Mandé et je montre à Stéphane que j'ai bien assimilé ce qu'il m'a appris. Stéphane trouve que nous allons bien ensemble Khadija et moi et qu'on dirait même que ça fait longtemps qu'on travaille au harnais. De son côté Khadija est moins crispée sur le harnais, plus détendue, ça y est elle me fait enfin confiance. Stéphane et elle parlent et Khadija lui dit qu'elle se sent prête à me recevoir en week-end chez elle. Ca y est, ça semble sérieux maintenant.
 Vendredi 18 janvier 2007:
Stéphane me conduit chez Khadija. A l'arrivée il lui laisse un sac de croquettes et elle lui pose tout un tas de question sur mon comportement, le poids de ma gamelle, mes habitudes pour les sorties caniveau... On fait un petit tour dans le quartier pour repérer les bons coins pour les besoins et c'est l'heure pour Stéphane de repartir. Moi je ne sais plus trop où j'en suis. D'abord une famille d'accueil, puis un éducateur et là une nouvelle maîtresse, sans compter tout ce que j'ai appris depuis que je suis revenu à l'école, ma tête de petit chien ne s'y retrouve plus trop. A 17h on va chercher les garçons à la crèche. Je reste dans l'entrée avec ma maîtresse et souvent les parents qui passent près de nous s'arrêtent et me montre à leurs enfants. La directrice de la crèche est là aussi, elle me caresse beaucoup et semble très contente de savoir que ma future maîtresse va avoir un chien-guide. Gaël, le plus petit des enfants de Khadija arrive dans les bras de son papa. Il veut à tout prix me caresser mais je recule, il m'intimide un peu ce petit bonhomme. Puis Alexy débouche dans le couloir et m'appelle, il est vraiment content de me revoir. Dans la rue, les enfants restent avec leur papa et moi avec Khadija, ouf, c'est mieux comme ça. A l'appartement, les enfants curieux de ma présence viennent vers moi mais je me méfie. Je ne les connais pas et je préfère apprendre à les connaître avant de me laisser papouiller par eux. Celui qui me suit partout c'est Gaël, il galope à 4 pattes derrière moi et croit que je joue avec lui quand je m'en vais à son approche. Mon comportement effraie un peu ma maîtresse qui stresse beaucoup du coup. Le lendemain, quand Stéphane appelle pour avoir des nouvelles, j'entends Khadija lui parler des ses craintes et lui dire qu'elle me ramènera à l'école le soir-même et qu'il faudra retravailler avec les enfants. Elle dit qu'elle ne veut pas s'engager dans une remise tant que je resterai méfiant à l'égard de ses enfants. Rien n'est plus sûr finalement, holala, dur dur tout ça!
 

Mercredi 23 janvier: Je reviens voir Khadija chez elle, accompagné cette fois par Stéphane et Monsieur Roméro. Alexy est là aussi et je m'approche de lui timidement. Stéphane et Monsieur Roméro décident de sortir un moment et me laissent seul avec mes futurs maîtres. Khadija m'incite à jouer, mais je n'ai pas envie. J'aime bien être là, j'aime bien Khadija aussi, mais je me sens désorienté. Je joue très mollement et je décide d'attendre le retour de Stéphane couché sur mon tapis. Khadija m'appelle sur tous les tons, gentiment, fermement, mais rien à faire, je ne veux pas jouer je veux rester là et observer, je veux qu'on me laisse le temps d'apprivoiser cette nouvelle famille. Quand Stéphane et son chef reviennent, Khadija lui explique mon comportement et j'entends Monsieur Roméro lui expliquer tout ce que je ressens, on dirait qu'il a lu dans mes pensées, enfin quelqu'un qui me comprend. La prochaine fois ça ira mieux lui dit-il, puis de mieux en mieux, puis vous finirez par pester tellement vos enfants et votre chien seront complices et feront de bêtises. Ma maîtresse comprend et demande simplement qu'on recule la date du stage de remise initialement prévu le 11 février. Au moment de partir, je ne sais plus si je dois suivre Stéphane ou rester avec Khadija, que c'est compliqué tout ça!
 

Mercredi 6 février :  Aujourd'hui je reviens chez Khadija mais elle ne le sait pas. Entre temps, comme elle hésite du fait de mon comportement envers ses enfants, elle va revoir un chien qu'elle avait essayé. De la voiture où je suis, je les vois qui tournent dans le pâté de maison mais elle ne semble pas convaincue. Monsieur Roméro lui annonce alors que je suis là et lui demande si elle veut me voir. Je la vois qui sourit, oui elle veut me voir, elle ne m'en veut pas tant que ça alors super! Je cours vers elle, et là, je lui fais une vraie fête, ça y est on se retrouve, on va peut-être continuer le travail commencé? Je l'espère! On monte chez elle, et je suis bien content de revoir ses garçons. Je vais vers eux, les léchouille discrètement, les renifle aussi Alexy surtout me plaît bien, il est doux et puis il a vraiment beaucoup de peluches! Je le suis partout pour le plus grand plaisir de Khadija. Je dois repartir pour l'école, mais je sais maintenant que la partie est gagnée. Khadija doit quand même confirmer son choix, Quel suspens!
 

La décision

Mercredi 13 février :  Ca y est, Khadija a confirmé! On continue le travail ensemble, elle viendra bientôt à l'école pour qu'on reprenne nos pré stages. Et je dois aussi repartir en week-end chez elle prochainement super! Quelle bonne semaine! Le lendemain 7 février, je décrocherai mon diplôme avec succès!
 

Samedi 23 février: Depuis que je sais que j'irai chez Khadija bientôt, je travaille dur. Chaque fois que je la revois, c'est une fête sans nom! Depuis hier je suis chez elle et ça se passe très bien. Je la suis partout et chaque fois qu'elle s'approche de moi je remue la queue. Je me suis bien habituée à elle, à sa voix, son odeur, et ses enfants qui courent toute la journée ne s'approchent de moi qu'avec leur papa ou leur maman histoire de me rassurer encore. C'est une famille que j'aime bien. Le week-end s'est très bien terminé. Je suis revenu à l'école le dimanche soir, j'étais quand même content de retrouver les copains et l'enclos. Vivement le week-end prochain!

*Belem est en fin d'éducation lorsque commence ce récit. Tant que la remise n'est pas effective, Belem accompagne sa maîtresse comme un chien de compagnie. Le travail au harnais ne se déroule qu'en présence d'un éducateur.

Recherchons familles d'élevage proches de Buc (78)

Se renseigner pour devenir famille d'élevage

Novembre 2017
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30

Prochains événements

samedi 18 novembre 2017
Réunion pour les futures familles d'accueil
vendredi 8 décembre 2017
Concert
samedi 9 décembre 2017
Réunion pour les futures familles d'accueil
samedi 16 décembre 2017
Concert-Gala